Communiqués de presse

Contact media:
Eric Gasser, Public Relations and Communications , (+41-21) 803 81 09
, ,

Des défibrillateurs à la portée de tous

Des défibrillateurs externes automatiques installés dans les lieux publics de Montbard. Une première en France et des espoirs de survie en plus en cas de malaise cardiaque.


Montbard – 20 juillet 2005 – Des défibrillateurs externes automatiques (DEA) ont été installés dans les principaux lieux publics de Montbard : la mairie, la gare SNCF, les gymnases Saint Roch et Jo Garret, la salle polyvalente Paul Eluard et l’hôtel restaurant de l’Ecu. Les enjeux de cette première nationale sont importants :

La mort subite – Contrairement à l’infarctus, la mort subite (arrêt cardiaque) survient généralement sans aucun signe précurseur. Elle résulte de la succession de 3 évènements : disparition du pouls, perte de conscience et enfin arrêt de la respiration (d'où le terme d'arrêt
cardiorespiratoire). Ces évènements s'enchaînent très rapidement - quelques secondes
seulement. Sans traitement immédiat, 90 à 95% des victimes décèdent. La seule façon de
survivre à une mort subite est de traiter l'arrêt cardiorespiratoire par défibrillation - un " choc " électrique appliqué au cœur pour rétablir un rythme cardiaque normal. Ce " choc " doit être administré dans les minutes qui suivent l'arrêt cardiorespiratoire pour empêcher le décès. En France, on estime entre 40 000 et 60 000 le nombre de décès par an.

La défibrillation externe – L’application du « choc » électrique au cœur est effectuée à l’aide d'un défibrillateur externe. Il existe trois types d’appareils :

Les défibrillateurs externes automatiques (DEA) - Dans le cas de la ville de Montbard, ce sont des défibrillateurs externes automatiques LIFEPAK CR de la société Medtronic qui ont été mis en place dans les principaux lieux publics. De faible poids et d'encombrement réduit, cet appareil portatif très sophistiqué guide les utilisateurs occasionnels en donnant des instructions vocales (l’appareil parle), à travers les étapes simples de la défibrillation. L’appareil commence automatiquement par analyser le rythme cardiaque et si un trouble du rythme cardiaque engageant le pronostic vital est détecté, il déclenchera un choc adapté permettant la délivrance d’un traitement capable de sauver une vie sans qu’une formation médicale spécifique de la personne utilisant le DEA ne soit nécessaire.

Montbard, capitale du secourisme – En novembre dernier, Montbard a accueilli la première formation de masse de la Croix-Rouge Française sur la défibrillation automatique, en complément des gestes de premiers secours. Lors de cette formation soutenue par les Ministères de la Santé et de l’Education Nationale, le public présent était composé de l’ensemble du personnel de l’hôpital, mais aussi des collégiens et lycéens, de gendarmes, personnels municipaux ainsi que toute personne le souhaitant. Un module a été spécifiquement créé pour cette formation, sous l’égide du Comité Français de Réanimation Cardio-pulmonaire. Cette formation était le point de départ de la première étude statistique nationale d’envergure sur la mémorisation des acquis d’une personne initiée aux gestes qui sauvent et à la défibrillation automatique, elle servira de base de réflexion pour rendre public l’accès à la défibrillation. En effet, les 2 000 personnes ainsi formées et ayant fait l’objet d’une première évaluation seront réévaluées à l’occasion d’une remise à niveau à Montbard les 13 et 14 octobre 2005.

A nous de prouver que c’est utile - « A nous de prouver que mettre des DEA à la portée de tous n'est pas dangereux. Mais aussi utile ! » commente le docteur Rifler, chef du service des urgences de l’hôpital de Montbard (Châtillon-sur-Seine). Aux Etats-Unis, ces équipements sont autorisés et les résultats sont présents : quand la France connaît le triste chiffre de 2 % de survie après un arrêt cardiaque, les expériences américaines font état de chiffres allant de 30 à 50 % parfois de chance de survie avec l'usage de ces défibrillateurs. ».

En août 1998, alors qu’il était en vacances, Jean-Luc Hamelin, 35 ans, s’écroule sans raison apparente. « J’ai eu de la chance car les secours sont arrivés rapidement et ont pu faire repartir mon cœur à l’aide d’un défibrillateur externe » a déclaré le Président de l’APODEC1. « J’ai pu arriver jusqu’à l’hôpital. Malheureusement, les secours mettent parfois plus de dix minutes à arriver et trop de personnes voient la vie de leurs proches s’arrêter net. La prise en charge des défibrillateurs cardiaques implantables au début de l’année a été une avancée majeure non seulement pour les « miraculés » de la mort subite mais également pour les patients à risque avéré de mort subite. Il faut aujourd’hui se mobiliser pour que nous soyons de plus en plus nombreux à atteindre les urgences à temps. L’initiative de la ville de Montbard est indéniablement porteuse d’espoir. »

“De nombreux services d’urgences en France, y compris ceux de Montbard, utilisent les défibrillateurs LIFEPAK de Medtronic pour ramener à la vie les victimes de mort subite” a déclaré Yves Drapp, Président de la société Medtronic en France. “Depuis longtemps, la ville de Montbard – Capitale du secourisme – et le Docteur Rifler, jouent un le rôle très actif dans l’éducation de la communauté aux gestes qui sauvent la vie. Pour la première fois en France, une ville permet à tous d’accéder à la défibrillation externe. C’est un grand pas en avant pour les milliers de victimes que compte la France chaque année et un formidable espoir de sauver toujours plus de vies.”

Une proposition de loi à venir - Le député François Sauvadet a récemment déclaré dans le Bien Public que « Cet accès libre aux défibrillateurs automatiques pourrait sauver des milliers de vie en France chaque année. C'est la raison pour laquelle, en étroite collaboration avec le docteur Rifler, je travaille sur une proposition de loi visant à généraliser cet accès, tout en rendant obligatoire la formation aux premiers secours dans les écoles, un peu sur le mode de ce qui se fait déjà pour la sécurité routière. Je vais par ailleurs en parler au nouveau ministre de la Santé Xavier Bertrand. Il faut maintenant répondre rapidement au vide juridique laissé par les textes. »2

À propos de la division ERS de Medtronic – Il y a 50 ans, la division ERS (Emergency
Response Systems) de Medtronic était un précurseur de la défibrillation. Avec plus de 500,000 défibrillateurs LIFEPAK distribués dans le monde, la division ERS est un leader mondial de la defibrillation externe et de la prise en charge de la mort subite. Pour en savoir plus sur la mort subite et la defibrillation externe, visitez le site www.arret-cardiaque.com.

A propos de Medtronic - Medtronic, leader dans le domaine des technologies médicales, contribue à soulager la douleur, rétablir la santé et prolonger la vie de millions de personnes dans le monde entier. Créée en 1949, la société Medtronic, Inc., a établi son siège mondial à Minneapolis, Minnesota, Etats-Unis. Toutes les 6 secondes, une thérapie Medtronic sauve une vie ou en améliore la qualité. Pour en savoir plus sur Medtronic et ses thérapies visitez les sites Internet www.medtronic.com et www.medtronic.ch .

- 0 -

Les déclarations sur les résultats financiers anticipés de la société et sur les approbations réglementaires sont des prévisions soumises aux risques et incertitudes décrits dans le formulaire 10-K du Rapport Annuel de Medtronic pour l'exercice se terminant le 30 avril 2004. Les résultats réels peuvent différer de manière importante des prévisions.


1 Association des POrteurs de DEfibrillateurs Cardiaques. www.apodec.com
2 Le Bien Public du 15 Juin 2005 – Article de Jean-Philippe Guillot


Medtronic, Inc. 2017